Au moment où la terre a tremblé, Surya était en train de déjeuner. Son beau-père l’a appelée pour la faire sortir de la maison, mais elle n’en a pas eu le temps. Le toit s’est effondré et l’a prise au piège. Sans l’aide de ses parents, elle serait morte.

La famille venait de subir un séisme d’une magnitude exceptionnelle de 7,8. Les secousses furent ressenties jusqu’à Delhi et des villages entiers ont été détruits à travers tout le Népal.

La plupart des maisons étaient détruites

A Phataksila, le village de Surya, l’ampleur des dévastations était terrifiante. Les maisons s’effondraient les unes après les autres et de nombreuses personnes avaient disparu.  Le propre fils de Surya, qui était dehors en train de jouer, était introuvable.

A peine remise de la frayeur d’avoir été quasiment enterrée vive, elle se lança à sa recherche. Son inquiétude était grande mais, heureusement, il était sain et sauf. Il jouait dans un champs – S’il avait été à la maison, il aurait très bien pu ne pas survivre.

Complètement enterré

La famille ne put récupérer grand chose de la maison car tout avait été enterré par le tremblement de terre mais il fabriquèrent néanmoins un abri de fortune avec de vieux morceaux de tôles ondulées et de bois.

Nous avons pu venir en aide à Surya et à d’autres famille de son village. Nous leur avons fournit des ShelterKits remplis d’équipement pour réparer et fabriquer des abris.

Nous avons aussi montrer à la communauté comment utiliser ces équipements de manière à fabriquer des maisons plus sures. Des maisons qui résisteront mieux aux futurs séismes.

Une nouvelle maison

La famille a utilisé une bâche résistante pour se protéger de la pluie et se faire un abri suffisamment solide le temps de construire une nouvelle maison.

Surya a également pu utiliser les outils pour travailler la terre et remplacer les récoltes détruites par la puissance du séisme.

Nous avons finalement fourni des abris pour près de 68.000 personnes sans abri après le tremblement de terre du Népal.

Toutefois, notre travail ne s’arrête jamais. Les conflits et les désastres qui se produisent à travers la planète font que 365 jours par an il y a des familles qui ont désespérément besoin d’un abri.

Si un nouveau séisme devait se produire, cela ne serait pas comme la derniètre fois. TLe nouvel abri est plus sûr et je ne resterais pas piégée à l’intérieur.

Surya a confiance dans l’avenir